Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vos élus MoDem - Mouvement Démocrate de Clichy

Alice LE MOAL, Deuxième Adjointe au Maire , Education & Affaires scolaires, Conseillère départementale des Hauts-de-Seine

Sébastien RENAULT, Septième Adjoint au Maire, Développement économique, Emploi et Relations Entreprises, Adjoint délégué du quartier Bac d’Asnières/Fournier/Pasteur/Neuilly

Josette de MARVAL, Conseillère municipale déléguée Résidence, autonomie et loisirs des séniors

Colette MICHEL, Conseillère municipale déléguée Dynamisation du centre-ville

Julien BOUCHET, Conseiller municipal délégué Entrepreneuriat - Economie sociale et solidaire

Recherche

7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 15:15

Tribune des élus MoDem :

 

Le 14 décembre dernier, le député MoDem Jean Lassalle, terminait à Paris un tour de France de près de 6000 km réalisé à pieds et qui l’a mené à la rencontre des français.

 

Il a pu constater le rejet grandissant que nos concitoyens manifestent à l’égard de la classe politique française.

 

Il revient pourtant de son périple avec une conviction forte : tout ne doit pas venir d’en haut.

 

« Il nous faut réfléchir à la façon de faire s’exprimer nos concitoyens, de donner vie à leurs aspirations et de restaurer le lien de confiance indispensable au fonctionnement de la vie démocratique dans notre pays ».

 

Nous clichois, ne pouvons que partager ce constat et cette espérance.

Nous souhaitons, pour notre ville, nous inscrire dans cette démarche de renouveau politique basée sur le sérieux, les valeurs et la nécessité absolue de faire de la politique honnêtement, sans mensonges ni fausses promesses.

Tel est le vœu que nous formulons pour la France et pour Clichy.

 

A toutes et tous, nous souhaitons une excellente année 2014 !

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 22:17

Les Clichois le constatent chaque jour : la situation du commerce local ne cesse de se dégrader. Certains types de commerce, comme les poissonneries ou les fromageries ont totalement disparu. D’autres voient leur nombre diminuer régulièrement : boucheries, crémeries, marchands de journaux, artisans, confection masculine... Les commerces de marque ou d’enseigne sont quasi inexistants. Beaucoup de  Clichois en sont réduits à aller chercher dans des villes voisines ce qu’ils ne trouvent pas chez eux.

 

Des locaux commerciaux restent inoccupés des années durant, tandis que le centre commercial Léon Blum est désormais désespérément vide (et constitue une charge financière pour le budget municipal), alors même que ce quartier souffre d’un manque de commerces de proximité.

 

Face à ce constat, on ne peut que souhaiter une véritable volonté politique pour favoriser une nouvelle  attractivité du commerce local.

 

Cette politique devra s’accompagner d’une double action de développement de l’offre de stationnement (parkings) et de création de zones piétonnes. Elle devra également prendre en compte le besoin de sécurité qu’éprouvent beaucoup de commerçants. Elle trouvera pleinement à s’exprimer dans le cadre de l’aménagement de l’entrée de ville qu’imposera suite à l’installation de la cité judiciaire sur le territoire parisien.

Partager cet article

Repost0
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 22:00

Les terrains parisiens situés au Nord de la porte de Clichy vont connaitre une importante mutation d’ici à 2017. 88500m², c'est la surface de la future cité judiciaire, qui accueillera le Tribunal de Grande Instance et le service régional de la Police judiciaire (actuellement au 36 quai des Orfèvres), sans compter d’autres projets comme le centre de tri des déchets (14000m²).

A l'intersection des Hauts-de-Seine, de la Seine-St-Denis et de Paris, c'est une nouvelle ville qui surgira entre le Bd Berthier et Clichy. Plus de 10000 personnes se croiseront chaque jour sur ce territoire. Bureaux, logements et commerces accompagneront le palais de justice, autant d'infrastructures donnant l'opportunité à la porte de Clichy de devenir un espace urbanisé connecté, dynamique et attractif.

Pour ce faire, la fluidité des déplacements de et vers ce nouveau quartier constitue un critère de réussite essentiel. La mise en place de la ligne de tramway T3 ainsi que le prolongement de la ligne 14 du métro viennent renforcer une offre de transport en commun insuffisante à ce jour. Le plan de circulation devra prendre en compte l'augmentation prévisible du trafic. Les modes de déplacements doux dédiés aux cyclistes et aux piétons, devront s'imposer. C'est dans ce contexte que les élus clichois de demain devront être moteurs et innovants pour peser dans les décisions.

Nous devons agir pour que ce projet de transformation urbanistique majeur bénéficie à l'ensemble des Clichois. Ces aménagements sont une chance pour notre ville en termes de développement de l'habitat et d'attractivité commerciale. Sachons saisir la balle au bond.

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 07:33

 

P1040701ldPar ce beau dimanche de septembre, Sylvie, Pierre et leurs deux enfants, Camille et Guillaume, avaient décidé d’aller au parc des Impressionnistes. Ils étaient présents à son inauguration en 2010 et avaient conservé la brochure de présentation. « En 3 ans, le site a dû changer », pensaient-ils. Ils ne croyaient pas si bien dire…

 

 

 

 

 

P1040703ldP1040700ldJeux détériorés et dangereux : le sol, composé de morceaux de bois, s’est tassé avec le temps, laissant apparaitre les fixations des jeux. Le risque de se blesser sur ces pièces métalliques est réel. Un ruban de sécurité déchiré est censé sécuriser la zone. La séance de jeux dont rêvaient les enfants est compromise.

 

P1040707ldHerbes folles, ronces, détritus : « la forêt enchantée décrite dans la brochure, c’est plutôt la forêt hantée », s’est exclamé Guillaume.

 

 

P1040709ldLa Maison de la nature est toujours murée et l’on peut redouter qu’elle finisse par tomber en morceaux. « Un projet a-t-il vraiment été étudié » se demande Pierre ?

 

 

 

 

 

P1040718ldP1040713ldL’extension du parc, avec ses serres, devait être livrée 6 mois après l’ouverture. 3 ans plus tard, toujours rien…

 

 

 

 

 

 

P1040723ldP1040725ldP1040724bld.jpgLe local des gardiens est en mauvais état. Idem pour l’emplacement de la buvette qui n’a jamais vu le jour. « Papa m’avait promis un jus de fruit » regrette Camille.

 

 

 

 

 

P1040727ldP1040730ldLa brochure précisait que ce parc se voulait « une véritable vitrine symbolisant le renouveau de la commune ». 3 ans sont passés, cette famille clichoise doit se rendre à l’évidence : ce renouveau promis par le maire actuel, n’était qu’un énième effet d’annonce.

 

 

P1040726ld« Clichy a vraiment besoin d’un nouveau souffle ! », conclut Sylvie en quittant le parc.

 

 

 

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Partager cet article

Repost0
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 12:51

Mais où sont passés les blasons  qui ornaient le kiosque à musique, place des Martyrs, avant son effondrement en juin 2009, faute d’entretien ? Ils ont disparu suite aux travaux de rénovation… 

 

Mais où est passée la pépinière d’entreprises ? Les entreprises implantées dans ce lieu situé rue des trois pavillons ont été priées de quitter les lieux d’ici la fin décembre 2013. Pourquoi abandonner cette initiative (permettre à des entreprises de se développer à des conditions financières avantageuses en misant sur leur capacité à générer des emplois) sans proposer une solution de remplacement ? Quel devenir pour ces entreprises fragiles, parce que récentes, et pourtant si précieuse dans la période de crise économique que nous traversons ?

Sans remettre en cause la vente de l’immeuble abritant la pépinière au 51 rue Pierre, ce lieu coutant cher à la ville, pourquoi aucune solution de relocalisation n’a été proposée à ces entreprises ? La municipalité a-t-elle un intérêt à les voir disparaitre ou quitter notre ville ? Même question concernant l’école de la deuxième chance : quel est son avenir ?

Mais où sont passés nos commerces ?  De plus en plus de commerces ferment sans trouver de repreneurs. Par exemple, l’ancienne animalerie à l’angle rue de Paris / rue de l’ancienne mairie est inoccupée depuis plus d’1 an. Située en plein centre-ville, c’est incompréhensible !  Quel rôle a joué la Municipalité sur ce sujet ? A quand l’ouverture d’un commerce de qualité, à 2 pas du marché ?

 

Quelqu’un a-t-il la ville en main ? Quels intérêts autres que la recherche de l’intérêt général guident l’action de la municipalité ? La question est clairement posée…

                                     

Partager cet article

Repost0
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 15:16

2002 ! Voilà maintenant plus de dix ans que la Zone d’Aménagement Concerté du Bac d’Asnières et Valiton-Petit a été créée, et les Clichois ne voient rien venir. A l’exception du collège Van Gogh et du parc des impressionnistes, seules réalisations concrètes de 10 ans d’atermoiements entre les deux porteurs du projet, à savoir la Ville de Clichy et le Conseil Général des Hauts-de-Seine. 

 

Aujourd’hui, nous prenons acte que la Ville reprend seule la main sur l’aménagement de ce secteur et l’expérience nous incite à la prudence et à ne pas signer de chèque en blanc. A l’heure où la consultation pour le choix d’un nouvel aménageur va s’ouvrir, le parti pris d’aménagement devra être redéfini autour de trois axes majeurs :

-  Améliorer la qualité de vie des habitants de ces quartiers en résorbant l’habitat dégradé et en créant une vie urbaine riche et équilibrée autour de commerces de proximité et d’espaces publics agréables à vivre.

- Proposer aux familles qui souhaitent rester à Clichy une offre adaptée de grands logements (F4 et F5), d’équipements éducatifs, culturels et sportifs.

-  Profiter de la formidable opportunité foncière que représente ce site pour ouvrir la Ville sur la Seine, désenclaver le quartier et attirer de nouveaux emplois. 

 

Ce secteur représente un tel enjeu pour la modernisation et le développement de notre Ville que l’urgence de faire évoluer ce territoire doit se combiner avec l’exigence d’un travail approfondi et concerté, afin que Clichy ne rate pas le train de son avenir !

 

Stéphane Cochepain, Alvine Moutongo-Black, Sébastien Renault, Jean-Marie Sarrot

 

__________________________

 

Tribune prochainement publiée dans Clichy Mag n° 203

Partager cet article

Repost0
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 14:26

C’est un constat largement partagé et F. Bayrou en faisait une priorité lors de la dernière élection présidentielle : « les rythmes scolaires doivent être reconstruits. Il n’est pas normal que l’école française soit celle qui concentre le plus d’heures sur le moins de jours de classe ». Les longues journées de cours épuisent les élèves, fragilisent ceux qui rencontrent le plus de difficultés et ne permettent pas un apprentissage de qualité. Pour remédier à cette situation qui affaiblit notre école républicaine et l’égalité des chances, il est indispensable d’alléger le nombre d’heures de cours quotidiens, de les étaler sur 4,5 jours et d’aérer les journées avec des d’activités périscolaires.

 

Si, comme nous l’appelons tous de nos vœux, la réforme des rythmes éducatifs  doit représenter une opportunité réelle pour la réussite scolaire de l’enfant, elle ne doit cependant pas faire les frais d’une précipitation dans sa mise en œuvre. L’enjeu est de taille : reconstruire des journées équilibrées pour les élèves alternant cours, accompagnement scolaire et activités culturelles et sportives. La Ville de Clichy se doit de prendre le temps nécessaire pour élaborer un projet éducatif partagé de tous : enseignants, parents d’élèves, personnels éducatifs et associatifs.

 

Bien que le Gouvernement incite à une mise en place hâtive et mal acceptée en réservant une aide financière aux seules communes qui répondront présentes dès 2013, nous recommandons au Maire de solliciter une dérogation afin que la réforme soit appliquée sereinement à la rentrée 2014. La qualité de l’éducation à Clichy en dépend !

 

Stéphane Cochepain, Alvine Moutongo-Black, Sébastien Renault, Jean-Marie Sarrot

 

_________________

 

Tribune publiée dans Clichy Mag N° 202 - Février 2013

Partager cet article

Repost0
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 10:37

La crise du logement frappe durement les plus fragiles mais aussi les classes moyennes qui se paupérisent. Fidèles à nos engagements, nous continuons de porter un projet de qualité de vie pour tous, articulé autour d’une véritable mixité sociale dans notre ville pour permettre à chacun de se loger, dans le social comme dans le privé. L’effort de construction doit être accentué à destination des familles afin de leur permettre de se maintenir sur Clichy dans des appartements de taille adaptée.

 

Mais encore faut-il pouvoir se loger dans des conditions décentes et la ville œuvre résolument pour résorber l’habitat indigne et insalubre, en luttant contre les marchands de sommeil tout en aidant les propriétaires à réhabiliter leurs biens. Le programme ANRU participe à la rénovation urbaine et à la requalification d’ilots anciens dégradés, dont les premiers résultats sont désormais visibles, par exemple au 91 rue de Paris avec un bel immeuble d’angle de 31 logements intermédiaires. Elus Modem, nous sommes fiers d’avoir permis la mise en œuvre de ce programme en votant le PLU.

 

En cette nouvelle année, tournons nous vers l’avenir et vers le fleuve en portant l’espoir que le projet du Bac d’Asnières réponde à toutes vos attentes. Nous soutiendrons la construction d’une majorité de grands logements (F3 et F4) et appelons de nos vœux les plus vifs l’ouverture du quartier sur la Seine et non sur la centrale à béton…

 

A chacun d’entre vous, nous adressons nos meilleurs vœux pour 2013 !

 

Stéphane Cochepain, Alvine Moutongo-Black, Sébastien Renault, Jean-Marie Sarrot

 

__________________

 

Tribune publiée dans Clichy Mag - Décembre 2012 - Janvier 2013

Partager cet article

Repost0
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 18:09

Avec la nouvelle majorité gouvernementale, la communauté enseignante aspire à une refondation du système scolaire ayant comme priorités la jeunesse au coeur de l'action publique et un statut de l'enseignant revalorisé.

 

Comme annoncé lors de la campagne électorale, l'Education nationale a fait l'objet de mesures d’urgence ces dernières années :

     -manque de formation pour les enseignants stagiaires ;

     -saignée des effectifs ;

     -mobilité forcée et polyvalence des enseignants non-titulaires ;

     -suppression de postes ;

     -fermetures de classes ;

 

Aussi, il importe que les mesures d’urgence annoncées par le gouvernement bénéficient aux établissements scolaires clichois comme par exemple :

   -un renforcement en personnels supplémentaires aussi bien dans les écoles maternelles, élémentaires qu'en collèges et en lycées ;

   -le rétablissement des RASED (Réseaux d'Aide et Soutien aux Enfants en Difficulté), acteurs essentiels dans la lutte contre le décrochage scolaire ;

   -l'ouverture d'une classe SEGPA (Sections d’Enseignement Général et Professionnel Adapté) pour les collégiens clichois en difficulté, car malgré l'existence de trois collèges à Clichy, ceux-ci sont obligés d'être scolarisés dans les communes avoisinantes.

 

Les élus MoDem de Clichy affirment leur volonté d'être vigilants, constructifs, et sont mobilisés pour que notre système d'éducation retrouve sa primauté, que tous nos enfants soient des citoyens de demain fiers de leur nation !

 

Stéphane Cochepain, Alvine Moutongo-Black, Sébastien Renault, Jean-Marie Sarrot.

 

--------

 

Tribune publiée dans Clichy Mag - Septembre 2012

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 19:47

Voilà plus d’une année que les élus du groupe MoDem se sont engagés au service des Clichoises et des Clichois en acceptant de rejoindre la majorité municipale.

 

 Notre action dans le cadre de nos délégations et nos priorités pour la Ville ont été significatives  : 

 

  • maîtrise de la dépense municipale, non augmentation des impôts, et réduction de la facture du chauffage urbain;
  • actions et manifestations pour défendre les droits des femmes au quotidien ;
  •  mise en avant des dispositifs de la Ville en faveur de l’emploi et de l’insertion et développement de la relation avec les entreprises ;
  •  volonté d’infléchir la politique du logement vers plus de mixité sociale ;
  •  plan général de mobilisation pour la propreté et l’amélioration du cadre de vie, etc…

 

Nous continuerons ainsi d’agir pour l’intérêt général, solidaires du travail de la majorité municipale.


Néanmoins, après deux campagnes électorales intenses, il est temps aussi pour tout le monde de se ressourcer pour une meilleure rentrée en dépit de la crise économique, financière et sociale.


Ainsi, pour tous ceux qui n’ont pas la possibilité ou les moyens d’aller à la mer, Clichy Plage viendra à eux dès début juillet : un lieu d’échanges, de rencontres, de convivialité, et une véritable passerelle entre tous les Clichois !


Excellentes vacances à toutes et à tous !

 

Stéphane Cochepain, Alvine Moutongo-Black, Sébastien Renault, Jean-Marie Sarrot.

 

_________

 

Tribune publiée dans Clichy Mag - Juillet/Août 2012

 

 

Partager cet article

Repost0