Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vos élus MoDem - Mouvement Démocrate de Clichy

Alice LE MOAL, Deuxième Adjointe au Maire , Education & Affaires scolaires, Conseillère départementale des Hauts-de-Seine

Sébastien RENAULT, Septième Adjoint au Maire, Développement économique, Emploi et Relations Entreprises, Adjoint délégué du quartier Bac d’Asnières/Fournier/Pasteur/Neuilly

Josette de MARVAL, Conseillère municipale déléguée Résidence, autonomie et loisirs des séniors

Colette MICHEL, Conseillère municipale déléguée Dynamisation du centre-ville

Julien BOUCHET, Conseiller municipal délégué Entrepreneuriat - Economie sociale et solidaire

Recherche

5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 21:52

Le projet de budget qui  nous a été soumis lors du Conseil municipal du 29 avril a été l'occasion d’affirmer notre soutien à l'engagement budgétaire du Maire pour 2011.

Sur les concours de l’Etat aux collectivités, force est de constater qu’ils se raréfiaient  voire diminue, l’analyse est partagée par l’association des maires de France.

S’ajoute la réforme de la fiscalité locale, en particulier la suppression de la taxe professionnelle. Certes elle sera compensée en 2011 ; mais pour une collectivité comme la notre, qui possède  des bases qui évoluent significativement d’une année sur l’autre, nous aurons inexorablement un sérieux manque à gagner dès 2012.

Plus globalement les collectivités de type département et région nous aideront plus modestement sur les projets pour lesquels nous sollicitons leur concours. Espérons toutefois une augmentation de recettes issue des droits de mutation.

La seule marge de manœuvre dont nous pourrions disposer en recettes réside dans le taux d’impôt (taxe foncière et d’habitation) aux ménages. Déjà très élevés, ces taxes ne devront pas être augmentées pour ne pas pénaliser davantage les classes moyennes déjà lourdement imposées.

Force est de constater que la situation financière de Clichy, même si elle s’améliore lentement, reste très fragile notamment au regard de son fort endettement.

Tout dérive budgétaire nouvelle serait néfaste pour notre avenir collectif, en particulier dans la perspective d’une intercommunalité que nous souhaitons exigeante  en terme de tenue des finances locales.

Nous faisons nôtre le projet de Plan Pluriannuel d’Investissement dont nous espérons qu’il puisse être mis en œuvre.

Ainsi, à mi mandat, il convient de mener l’exercice de priorisation des investissements pouvant être réalisés (ce qui implique d’assumer ceux qui le seront pas), et de s’y tenir sans faiblesse.

Selon nous, puisque l’ensemble des projets ne pourront pas être menés à leur terme, privilégions ceux qui apportent un service essentiel à la population.

En outre, il nous semble important d’y associer un Plan Pluriannuel de Fonctionnement tout aussi déterminant pour mieux prévoir et suivre les impacts en dépenses de fonctionnement conséquence des investissements ainsi programmés.

La question de la masse salariale demeure une question primordiale. Là aussi, nous devons nous astreindre à une grande rigueur en termes de recrutement. Nous devons prioriser la formation des personnels en place et leur plan de carrière plutôt que de recruter davantage encore. Il nous faut aussi renforcer l'attractivité des postes vacants sur la petite enfance ou la police municipale notamment. Il existe une concurrence entre les villes pour attirer des personnels de qualité. Clichy doit se doter des mêmes moyens que ses concurrents, faute de quoi nous récolterons la pénurie de personnels ou la déficience du fonctionnement de certains services.

Cette rigueur doit aussi s’appliquer en matière d’entretien régulier de notre patrimoine sur lequel nous intervenons trop souvent en pompiers, ce qui est économiquement aberrant.

Dans ces conditions, nous permettrons la réalisation des projets attendus des clichois.

Nous voulons citer par exemple la résidence Azur et la Fondation Roguet, mais aussi les futures écoles Victor Hugo et du Bac d’Asnières, au même titre que le groupe scolaire Castérès  et bien entendu, plus globalement le programme ANRU qui doit être mené à terme. En matière d’équipements sportifs, le stade Racine est bien la priorité en ce qui nous concerne.

Par ailleurs, il nous faut aller encore plus loin dans les économies au niveau de la communication. Des actions toutes simples et qui doivent certainement figurer dans l’Agenda 21 de la Ville sont à mettre en œuvre : fichier actualisé des destinataires pour éviter de recevoir plusieurs fois le même courrier ; utiliser davantage internet, mail et sms ; contrôler l'utilisation du téléphone ; favoriser efficacement les économies d'énergie en mettant par exemple en place à la mairie des systèmes de minuteries et d'allumage auto par détection de présence. Seule la décision politique est à prendre…

Enfin, un projet doit nous être présenté dans les plus brefs délais quant à l’avenir du centre artisanal Léon Blum. Relisez les programmes électoraux des dernières élections municipales, vous y trouverez des idées intéressantes.

Aussi, pour une meilleure efficacité et service rendu aux clichois, nous aurons à cœur d’encourager le travail entre élus et entre service pour de transversalité dans la conduite des projets. 

Le MoDem restera attentif au respect des propositions que nous venons d’énoncer.

 

Ainsi, nous avons accepté les propositions  budgétaires de 2011 pour une gestion responsable de notre ville et avons décidé de voter le budget proposé par M. Le Maire, M. Auffret et la majorité municipale.

  

 

Stéphane Cochepain, Jean-Marie Sarrot, Sébastien Renault, Alvine Moutongo-Black et Marine Vion.

 

 

Partager cet article

Repost0
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 21:42

Trop de clichois vivent toujours dans des conditions indignes parce que leur propriétaire ne peut pas ou ne veut pas faire les travaux qui s'imposent.

Notre volonté est double :

  • lutter fermement contre les marchands de sommeil
  • aider les copropriétés à se réhabiliter.

Cela passe par un accompagnement et une information complète de ce qu'il est possible de faire :
- dans l'amélioration des conditions d'hygiène de nos commerces, en relation étroite avec l'élue en charge du sujet et tous les acteurs concernés, notamment l’ACAC
- dans la lutte pour la salubrité de l'espace public, en agissant contre les nuisibles qui envahissent nos rues, nos écoles, nos bâtiments : pigeons, cafards, teignes et surtout, ce que Jean-Marie Sarrot souhaite particulièrement attaquer de front, la problématique des rats. Un plan d'action concret sera d'ailleurs mis en place en 2011 à ce sujet pour mobiliser tous les acteurs qui peuvent jouer un rôle et actionner tous les leviers possibles. 

Partager cet article

Repost0
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 11:30

En cette période difficile que nous traversons, l'emploi représente une préoccupation majeure pour de nombreux Clichois.

L'action de la ville pour accompagner les demandeurs d'emploi est plus que jamais nécessaire, en proposant un dispositif de proximité, au plus près des Clichois qui, très souvent, sont en situation sociale difficile, et pour lesquels un travail d'insertion ou de réinsertion est déterminant pour leur avenir.

L'accès ou le retour à l'emploi en est une des principales clés. Pour ce faire, c'est à travers une action transverse, complémentaire et concertée des différents acteurs sur  la ville - Clichy Emploi, Espace Insertion, Mission locale - que les résultats seront au RDV. Bien entendu, l'attractivité économique de Clichy passe par un renforcement des relations avec les entreprises clichoises dont il faut bien admettre aujourd'hui que nous n'en tirons pas tout le potentiel, notamment pour favoriser la découverte et l'accès à l'emploi des clichois. De même, nous devons créer les conditions d'un attachement fort de ces grandes entreprises, PME-PMI, artisans installés  aujourd’hui sur Clichy pour garantir dans la durée leur présence sur notre territoire.

Enfin, nous devons mettre en œuvre les moyens pour attirer de nouvelles entreprises en tirant notamment partie des secteurs d'activité déjà bien représentés - communication/média, prêt-à-porter, transport-logistique...

Emploi et dynamisme économique sont liés, l'action municipale doit s'organiser de façon concertée entre ces deux composantes.

Partager cet article

Repost0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 13:51

Interview d'Alvine Moutongo-Black, conseillère municipale déléguée aux Droits et actions en direction des femmes, publiée dans le journal municipal ClichyMAG de mars 2011.

AMB1

Clichy Mag : Quel est votre état d’esprit au moment où vous prenez en main cette nouvelle délégation ?
Alvine Moutongo-Black : C’est la première fois que je reçois une délégation. C’est grâce à l’ouverture réalisée par le maire, Gilles Catoire, que j’entre dans la nouvelle majorité suite au vote du Plan local d’urbanisme de Clichy par les élus du MoDem.
 

Tout cela se fera de façon transversale dans la mesure où nous sommes à la fois des femmes, épouses, mères et grandsmères. Nous nous occuperons donc également des jeunes et moins jeunes et de leurs enfants.

C.M. : Vous avez inauguré votre délégation par une action pour la Journée internationale du Droit des Femmes. Quels ont été vos objectifs ?
A.M-B. : Le but était de sensibiliser les femmes par rapport à cette journée qui demeure symbolique parce que de grandes batailles ont été menées pour en arriver là. Même si en Europe, on a le droit de prendre la parole et de voter, ces combats se poursuivent ailleurs. Voilà pourquoi cette journée est importante car les femmes ne sont toujours pas assez reconnues. Elles sont aussi les premières victimes de la précarité. Il était donc essentiel de les mettre à l’honneur et de les inciter à prendre une place au sein de la société.

C.M. : Quels sont vos autres projets pour Clichy ?
A.M-B. : Je souhaiterais la création d’un local qui serait un lieu d’écoute et d’échanges au sein duquel nous pourrions mettre en place des groupes de paroles et des cours d’alphabétisation à destination des femmes pour les remettre en confiance et les accompagner dans différentes démarches.

Je suis centriste, loin des vaines batailles politiciennes, et je ne suis pas dans la culture de l’affrontement gauche-droite. Pour avancer dans l’intérêt des Clichois, il faut savoir reconnaître et respecter son adversaire politique.

C.M. : Pouvez-vous nous parler un peu de votre parcours ?
A.M-B. : Je pense que de nombreux Clichois me connaissent de part ma profession puisque j’enseigne la littérature et je suis angliciste. Formatrice au Greta, j’ai assuré pendant quatre ans des cours du soir pour adultes au lycée René Auffray où j’ai eu l’occasion de rencontrer beaucoup de femmes et d’hommes pour une remise à niveau. J’ai même retrouvé d’anciens élèves à la mairie ! Aujourd’hui,j’enseigne l’anglais en lycée et collège en Seine-Saint-Denis. Je suis aussi chevalier des Palmes académiques et de l’Ordre national du mérite.

C.M. : En quoi consiste votre nouvelle mission ?
A.M-B. : Mon objectif est avant tout de travailler avec les femmes. Le maire m’a confié cette mission pour pouvoir redynamiser leur image au sein de la ville. Il s’agit de les impliquer davantage dans le développement et la mise en oeuvre des politiques au niveau local. Pour cela, nous devons être à l’écoute des Clichoises et communiquer avec elles afin de mieux connaître les problématiques des différents quartiers et mettre en place des projets d’action pour avancer ensemble au sein de notre ville.

Partager cet article

Repost0