Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vos élus MoDem - Mouvement Démocrate de Clichy

Alice LE MOAL, Deuxième Adjointe au Maire , Education & Affaires scolaires, Conseillère départementale des Hauts-de-Seine

Sébastien RENAULT, Septième Adjoint au Maire, Développement économique, Emploi et Relations Entreprises, Adjoint délégué du quartier Bac d’Asnières/Fournier/Pasteur/Neuilly

Josette de MARVAL, Conseillère municipale déléguée Résidence, autonomie et loisirs des séniors

Colette MICHEL, Conseillère municipale déléguée Dynamisation du centre-ville

Julien BOUCHET, Conseiller municipal délégué Entrepreneuriat - Economie sociale et solidaire

Recherche

5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 21:52

Le projet de budget qui  nous a été soumis lors du Conseil municipal du 29 avril a été l'occasion d’affirmer notre soutien à l'engagement budgétaire du Maire pour 2011.

Sur les concours de l’Etat aux collectivités, force est de constater qu’ils se raréfiaient  voire diminue, l’analyse est partagée par l’association des maires de France.

S’ajoute la réforme de la fiscalité locale, en particulier la suppression de la taxe professionnelle. Certes elle sera compensée en 2011 ; mais pour une collectivité comme la notre, qui possède  des bases qui évoluent significativement d’une année sur l’autre, nous aurons inexorablement un sérieux manque à gagner dès 2012.

Plus globalement les collectivités de type département et région nous aideront plus modestement sur les projets pour lesquels nous sollicitons leur concours. Espérons toutefois une augmentation de recettes issue des droits de mutation.

La seule marge de manœuvre dont nous pourrions disposer en recettes réside dans le taux d’impôt (taxe foncière et d’habitation) aux ménages. Déjà très élevés, ces taxes ne devront pas être augmentées pour ne pas pénaliser davantage les classes moyennes déjà lourdement imposées.

Force est de constater que la situation financière de Clichy, même si elle s’améliore lentement, reste très fragile notamment au regard de son fort endettement.

Tout dérive budgétaire nouvelle serait néfaste pour notre avenir collectif, en particulier dans la perspective d’une intercommunalité que nous souhaitons exigeante  en terme de tenue des finances locales.

Nous faisons nôtre le projet de Plan Pluriannuel d’Investissement dont nous espérons qu’il puisse être mis en œuvre.

Ainsi, à mi mandat, il convient de mener l’exercice de priorisation des investissements pouvant être réalisés (ce qui implique d’assumer ceux qui le seront pas), et de s’y tenir sans faiblesse.

Selon nous, puisque l’ensemble des projets ne pourront pas être menés à leur terme, privilégions ceux qui apportent un service essentiel à la population.

En outre, il nous semble important d’y associer un Plan Pluriannuel de Fonctionnement tout aussi déterminant pour mieux prévoir et suivre les impacts en dépenses de fonctionnement conséquence des investissements ainsi programmés.

La question de la masse salariale demeure une question primordiale. Là aussi, nous devons nous astreindre à une grande rigueur en termes de recrutement. Nous devons prioriser la formation des personnels en place et leur plan de carrière plutôt que de recruter davantage encore. Il nous faut aussi renforcer l'attractivité des postes vacants sur la petite enfance ou la police municipale notamment. Il existe une concurrence entre les villes pour attirer des personnels de qualité. Clichy doit se doter des mêmes moyens que ses concurrents, faute de quoi nous récolterons la pénurie de personnels ou la déficience du fonctionnement de certains services.

Cette rigueur doit aussi s’appliquer en matière d’entretien régulier de notre patrimoine sur lequel nous intervenons trop souvent en pompiers, ce qui est économiquement aberrant.

Dans ces conditions, nous permettrons la réalisation des projets attendus des clichois.

Nous voulons citer par exemple la résidence Azur et la Fondation Roguet, mais aussi les futures écoles Victor Hugo et du Bac d’Asnières, au même titre que le groupe scolaire Castérès  et bien entendu, plus globalement le programme ANRU qui doit être mené à terme. En matière d’équipements sportifs, le stade Racine est bien la priorité en ce qui nous concerne.

Par ailleurs, il nous faut aller encore plus loin dans les économies au niveau de la communication. Des actions toutes simples et qui doivent certainement figurer dans l’Agenda 21 de la Ville sont à mettre en œuvre : fichier actualisé des destinataires pour éviter de recevoir plusieurs fois le même courrier ; utiliser davantage internet, mail et sms ; contrôler l'utilisation du téléphone ; favoriser efficacement les économies d'énergie en mettant par exemple en place à la mairie des systèmes de minuteries et d'allumage auto par détection de présence. Seule la décision politique est à prendre…

Enfin, un projet doit nous être présenté dans les plus brefs délais quant à l’avenir du centre artisanal Léon Blum. Relisez les programmes électoraux des dernières élections municipales, vous y trouverez des idées intéressantes.

Aussi, pour une meilleure efficacité et service rendu aux clichois, nous aurons à cœur d’encourager le travail entre élus et entre service pour de transversalité dans la conduite des projets. 

Le MoDem restera attentif au respect des propositions que nous venons d’énoncer.

 

Ainsi, nous avons accepté les propositions  budgétaires de 2011 pour une gestion responsable de notre ville et avons décidé de voter le budget proposé par M. Le Maire, M. Auffret et la majorité municipale.

  

 

Stéphane Cochepain, Jean-Marie Sarrot, Sébastien Renault, Alvine Moutongo-Black et Marine Vion.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by elus-modem-clichy - dans Actualité
commenter cet article

commentaires